dimanche 1 mai 2016

International Playwrights Intensive - Semaine 1

La première semaine du International Playwrights Intensive s'achève à Greenbelt sur un jour et demi d'exceptionnelle plongée dans les écritures internationales d'aujourd'hui et de demain pour le jeune public, lectures portées par les étudiants comédiens, metteurs en scène, dramaturges et scénographes de l'Université du Maryland et une poignée de professionnels très engagés qui les ont encadrés. 
9 univers personnels extrêmement différents mais tous entiers, étonnants, profonds et libres de forme. Trois points communs à tous : une foi sincère dans l'enfant ou l'adolescent héros/héroïne central/e et lumineux, dans les groupes de ces enfants ou adolescents et dans la force de leur monde intérieur, quel qu'il soit, pour traverser une réalité violente et crue.
Enthousiasmée et touchée par la force dramaturgique de ces écritures nouvelles, j'ai hâte de les retrouver la semaine prochaine, dans le cadre du festival New Visions New Voices, au Kennedy Center, portées par des acteurs professionnels.

Les 9 lectures publiques au Kogod Theatre, The Clarice :

Sweet Words House, de Choon-keun Park

The Kids From Amanda Street, de Lereko Mfono

I am All Right, Thank You, de Sunil Bannur

Space Rocks, de Tamara Schultz Guhrs

On the Other Side, de Vinati Makijany

Mbuzeni, de Koleka Putuma

One Dream too Many, de Deepika Arwind

Mr Jose and The Rabbits, de Mojalefa Samson Mlambo

The Underground Library, de Jon Keevy

Le travail de recherche sensorielle mené par les étudiants scénographes, offert aux auteurs et autrices pour enrichir leur processus d'écriture :

Deepika Arwind et Vinati Makijany

Lereko Mfono

Mojalefa Samson Mlambo

Koleka Putuma





Et quelques vues de cette première semaine :


C.k. Park, S. Sohn, R. Bedard

T. Schultz Guhrs, K. Putuma, K. P. Kovac, J. Keevy



vendredi 29 avril 2016

Les 9 auteurs internationaux de New Visions New Voices

C'est ce soir et demain que les pièces écrites par les 9 auteurs invités pour le jeune public seront lues par les étudiants de l'Université du Maryland !

Venus d'Afrique du Sud, avec Yvette Hardie, présidente d'Assitej South Africa :
- Jon Keevy “The underground library”
- Lereko Mfono "The kids from Amanda Street"
- Mojalefa Samson Mlambo “Mr Jose and the rabbits”
- Koleka Putuma “Mbuzeni”
- Tamara Schultz “Space rocks”

Venus d'Inde :
- Deepika Arwind “One dream too many”
- Vinati Makijany “The other side”
- Sunil Bannur Vittal “I am fine, thank you”

Venu de Corée, avec Shinhyoung Sohn, productrice de la National Theatre Company of Korea :
- Choon-Keun Park “The house of sweet words”

Toute l'équipe d'écrivains et écrivains si divers, si engagés et si doués :

© Y. Hardie


lundi 25 avril 2016

International Playwrights Intensive à l'Université du Maryland

Invitée par le festival New Visions New Voices 2016, j'ai le plaisir de revenir à Washington deux ans après l'édition 2014 où “Louise/les ours” avait été choisie pour le Translation project, grâce à l'Assiette France. Cette année, pour les 25 ans du festival, ce sont 9 auteurs et autrices venu/e/s d'Afrique du Sud, d'Inde et de Corée qui vont bénéficier de répétitions et discussions tous azimuts autour d'une de leurs oeuvres pour la jeunesse en cours d'écriture : la rencontre d'univers aussi forts que différents, une belle promesse pour les jeunes publics du monde entier, en général, et pour nos professions en particulier. La première semaine de répétitions-discussions se déroule à l'Université du Maryland où tout le projet est accompagné par une quarantaine d'étudiants de tous domaines théâtraux associés, et par leurs enseignant/e/s : quel bouillonnement !








“La fille des plateformes” : création à Massalia !

Enfin, “La fille des plateformes" est créée à Massalia, mis en scène de Philippe Domengie et Virginie Coudoulet (Le Nomade-village), et interprété par 26 jeunes au plateau, pleins d'une énergie rare, d'un investissement personnel et d'une intensité sidérante. Dans le hall du petit Plateau de la Friche, avant et après, une expo d'affiches autour du système des 7 Plateformes, propagande ou recrutement de toute beauté déniché pendant notre recherche, cette année. Nous avons aussi découvert une Amicale des Plateformes qui semble rassembler certain/e/s de ses habitants. A suivre… avec l'espoir que ce spectacle poursuivra sa vie la saison prochaine en tournée. Notre exploration ne fait que commencer.







Crash-test grandeur nature d'“Es-tu là ?” à Châtillon

Super crash-test grandeur nature d'“Es-tu là ?” dans toute la ville de Châtillon, sous le regard d'une classe de 3° puis d'une classe de CM2. Etonnants et passionnants échos entre les différentes illustrations visuelles, l'histoire dans nos oreilles, la ville, nos sensations, la marche… à nous sentir les héros de cette histoire qu'on nous raconte. Plus que quelques semaines avant la création !!!







jeudi 14 avril 2016

Le Monde des Plateformes, suite

Nouvelle réunion du groupe de recherche autour du Monde des Plateformes, à Massalia, avant la création du spectacle vendredi 15 avril. 
Entre autres découvertes, cette fois, une "Amicale des Plateformes" ou “Platforms Society" sur Facebook, qui semble liée à cet univers d'étonnantes plateformes océaniques oubliées : https://www.facebook.com/groups/780770728694781/
A suivre…
Profitant de la présence d'une bonne partie de l'équipe européenne de Platform Shift Plus, venue en séminaire de relations publiques/communication, nous découvrons aussi un court extrait du spectacle “La fille des Plateformes”, que j'ai écrit l'an dernier, mis en scène par Philippe Domengie pour le Collectif-Nomade Village, en exclusivité… hâte de voir le tout maintenant ! 




samedi 2 avril 2016

"Tu es là" se répète à Guérande

… et tous les crocodiles de sous les passages cloutés attendent patiemment qu'on leur insuffle à nouveau la vie pour aller nager dans les douves autour de la vieille ville.