lundi 30 mars 2020

A rester à la maison… Staying at home…

A rester à la maison, ils et elles remarquèrent que le tabouret blanc au bout de la table de la cuisine était spécial. Dès que quelqu'un s'asseyait dessus en pensant à un autre endroit, le tabouret l'y transportait immédiatement et là-bas, pendant cinq minutes, tout semblait réel, on pouvait tout sentir, tout ressentir et même faire coucou aux gens des bateaux qui longeaient la rivière, par exemple. Alors ils et elles utilisèrent souvent ce tabouret spécial. Seul.e ou à deux, ou en pile écroulée de rire, parfois même avec le chien sur les genoux. Un jour, le chien s'assit tout seul sur le tabouret. Il disparut pendant cinq minutes, puis il réapparut et personne ne sut jamais où il était allé.

Staying at home, they noticed that the white stool at the end of the kitchen table was special. As soon as someone sat on it, thinking of another place, he or she would be immediately transported there. Over there, five minutes long, everything seemed so real, one could feel everything, even wave hello to people on the boats flowing by along the river bank. Thus, they used that special stool a lot. One by one, by two, by numbers on laughing pile, sometimes even with the dog sitting on someone's lap. One day, the dog sat on the stool by itself. It disappeared five minutes long, then re-appeared and no one ever knew wherever it had gone.


vendredi 21 février 2020

Jeannette Mogoun en France

La joie de retrouver Jeannette Mogoun, avec Pascale Grillandini, en souvenir de notre aventure du réseau Zistoir, toujours en cours ! Fondatrice de la compagnie Les Racines qui défend les droits des femmes à travers les arts et la culture, comédienne et formatrice engagée, pionnière du 1er Juin des Ecritures Jeunesse au Cameroun l'an dernier, Jeannette est venue en France à l'invitation des Scènes Appartagées et travaille actuellement sur le théâtre d'ombres à la Halle Roublot de Montreuil avec la compagnie Hekau.




mercredi 19 février 2020

Bagarre : première plongée

Première plongée dans notre projet “Bagarre”, à l'invitation d'Annabelle Sergent qui le mettra en scène à l'automne 2020, avec sa compagnie La Loba et de nombreux partenaires de théâtre : un spectacle pour les petits (5-8 ans) qui parle (entre autres) de l'intense et joyeux plaisir de la bagarre, dans tous les sens, pour tous et toutes, quels que soient nos âges… 
Une première semaine de résidence dans la grande section maternelle de l'Ecole Pierre & Marie Curie de Saint Barthélémy d'Anjou, avec deux super enseignant.e.s et des élèves aussi spontané.e.s qu'engagé.e.s dans ce questionnement poétique et relationnel qui nous a mené.e.s du duo magique gants de boxe-punching-ball aux capes de soie des super-héros & super-héroïnes aux pouvoir infinis, en passant par l'incarnation animale qui décuple les facultés, et par les livres et les histoires…

Prochaine résidence début mars dans le Finistère : à suivre !!!
Plus d'information sur le site de la Loba : http://www.cieloba.org/spectacle/bagarre/







mercredi 22 janvier 2020

L'écume des vents s'élance…

Deux jours d'intense et joyeux creusage de cerveaux avec toute l'équipe de L'écume des vents, le nouveau projet participatif porté par Très Tôt Théâtre pour la saison 20-21, coordonné par Nolwenn Treussier sur tout le Finistère, inventé et développé par Camille Perreau, sa compagnie Entre Chien & Loup et quelques chiens et loups sauvages associé.e.s venus des quatre coins des mers et des terres dont j'ai la joie de faire partie. Kouign Aman et gâteau breton en perfusion, brouillard magique et feu d'artifice de propositions : notre feu vient de s'allumer sur la Pointe du Raz, et on va continuer de l'alimenter… à suivre !









"Dzaaa !" à Montmorency

Le grand plaisir de retrouver "Dzaaa !" le spectacle que Delphine Noly a créé il y a quelques années, inspirée par ma pièce "Mongol", à la Briqueterie de Montmorency, et de pouvoir discuter avec le public à la sortie, grâce à l'invitation du Service Culturel de la ville.